Il devrait cependant rouvrir rapidement (renseignements au 04 95 31 09 12). Voilà un sujet neuf que se propose de traiter cette exposition. « La Corse est un peuple extrêmement difficile à connaître ; ayant l'imagination très vive, il a les passions extrêmement actives » (82), écrivait Napoléon. Sous le Second Empire, Bonifacio fut le témoin d’un terrible drame de la mer. Cette réflexion du jeune Napoléon Bonaparte résume bien la personnalité de l’enfant durant ses années de formation passées sur le territoire français. Elle ne se composait alors que d’un simple castello, un donjon et une enceinte basse. Ces initiatives lui vaudront de solides haines. Les accusations composent la part la plus corrosive du texte. C'est une onde de choc. Célèbre pour son extraordinaire situation au sommet d’une falaise de calcaire blanc, Bonifacio s’apparente à une presqu’île. Tout en conférant aux lieux où elles sont érigées un charme supplémentaire, elles sont un témoignage direct de l’histoire de l’île. On peut toujours y voir les ruines du pont génois qui fut le centre de la bataille. Au cœur de l’île, à mi-distance entre Ajaccio et Bastia, Corte s’élève sur une colline de fond de vallée. Le visiteur, en suivant un parcours muséographique passionnant, est invité à découvrir la Corse traditionnelle où techniques, savoir faire et artisanat sont évoqués et expliqués par des objets représentatifs. Assimilé à un saint, Paoli incarnait pour Napoléon un idéal de justice, un modèle de héros, un archétype de bandit d'honneur. Deux cimetières furent ouverts sur l’île Lavezzi. Quant à Ange-Toussaint Bonelli, il devint colonel de la Gendarmerie napolitaine en 1813, puis se retira à Bocognano où il devint maire. Le ton est donné. Le Napoléon est un ferry construit de 1975 à 1976 par les chantiers Dubigeon de Nantes pour la Société nationale maritime Corse Méditerranée (SNCM). Devenu un mythe, il fut célébré et acclamé par le siècle des Lumières. Sous le règne de Napoléon III, ce monument a été érigé par les soins du prince Napoléon-Jérôme à l’aide de souscriptions volontaires et inauguré le 15 mai 1865». » en ajoutant avec malice : « Nous n’avions pas de tapis dans nos maisons de Corse et encore moins en plein été qu’en hiver ». Jusqu'en 1791, l'admiration de Napoléon pour Paoli a été inébranlable. Certaines tours optèrent pour une forme carrée telle la tour de Porto mais la plus grande partie des quatre-vingt-dix tours recensées sont rondes. Et c’est là que commence l’histoire de Pascal Paoli (ci-dessus les armes de la famille Paoli) puis celle de Napoléon Bonaparte. Il est vrai que j’ai fait pour eux par mon nom seul et qu’eux trouvent que j’ai fait beaucoup. Ses écrits en témoignent à travers les revendications qu'il formule, les thèmes qu'il aborde, les interprétations qu'il expose et l'affirmation catégorique de la vocation des Corses à se gouverner eux-mêmes. Soucieux de tenir son rang, il fit entreprendre des travaux d’agrandissement et d’embellissement dans la maison. C'est une résistance populaire et massive qui découle de la logique politique de la communauté insulaire. * Antoine-Marie Graziani, Pascal Paoli, père de la patrie corse, Tallandier, 2002. Fils cadet de Hyacinthe Paoli, un chef de la deuxième des quatre insurrections de la révolution corse, Paoli vit le jour le 6 avril 1725 au hameau de Stretta dans la commune de Morosaglia. Il formule des règlements, rédige des mémoires apologétiques et des projets militaires, tous ayant trait à la Corse (69). Ce thème est développé davantage dans un autre texte de Napoléon, « Nouvelle Corse » (30). Ayant échoué à saisir Napoléon, assoiffés de vengeance, ses compatriotes d'anti-partitù frapperont bien à la manière corse : en pillant la maison jusqu'au dernier gond d'abord, en l'incendiant ensuite. Eric Anceau conteste, chiffres à l’appui, l’assertion selon laquelle il y aurait eu une sur-représentation des Corses au … P3 Boulevard du Roi Jérôme, 20000 Ajaccio * Paul Bartel, La jeunesse inédite de Napoléon, Amiot-Dumont, Paris, 1954. Son sens politique de grande envergure conduit à sa démarcation bien tranchée qui aura des conséquences immédiates et des résultats lointains. * Roger Caratini, Histoire de la Corse, Bordas, 1991 (BML) Ils participèrent également à la pose de la première pierre d’une nouvelle cathédrale qui ne fut jamais réalisée. La meilleure citation de Napoléon Bonaparte préférée des internautes. destination – corse : un tour de corse en photos, Les grandes demeures de Corse Les troubles qui déchiraient l’île le contraignirent à reprendre le chemin de l’exil. À présent, ses intérêts sont plus méthodiques. Dans les années 30, le thermalisme commençait à se développer entraînant de plus en plus de touristes. (…) Mais aujourd'hui, la scène a changé, il faut aussi changer deconduite. À Brienne, en pleine idolâtrie pour son héros, il perçoit la Corse comme un idéal gouvernemental et social, conceptualisé et atteint grâce à Paoli (17). Le siège de Calvi mit en lumière un personnage déterminant de l’épopée napoléonienne, le futur vainqueur d’Aboukir et de Trafalgar, Horatio Nelson, commandant de vaisseau de l’escadre anglaise qui perdit son oeil droit lors d’un assaut de ce terrible siège. Les bandits d'honneur corses étaient des hommes d'origine populaire ou plébéienne, dotés d'un talent d'organisation et nantis d'un charisme leur permettant d'exercer une certaine hégémonie sociale et de gagner le concensus de la communauté, doublé, il est vrai, de la peur des représailles mais aussi du mépris des forces de l'ordre officielles. Enfant de l'exil, abandonné des siens sur une terre étrangère, idéaliste et rêveur, il est corse, rien que corse et souhaite le demeurer. » C’est en ces termes que Napoléon s’adressa au héros qu’il vénérait depuis l’enfance, Paoli, dans une lettre datée du 12 juin 1789. ». À travers des images de massacres et de carnages commis par les Français, Napoléon cherche la force de la parole. Il ne devait plus revoir son île « . Dans ses derniers jours, Napoléon gardait encore le souvenir de ceux qui l’avaient aidé à fuir sans toutefois pouvoir tous les nommer. Napoléon conserve ses racines insulaires. Napoléon enfant croisa souvent cette chapelle lors de ses promenades avec son frère aîné. Ayant suivi son père en exil à Naples, il acquit une solide formation classique tout en se familiarisant avec les idées des philosophes français. Il rejette toujours la domination française mais la société corse, elle, se voit attribuer des traits plus réalistes. C’est là que le petit Napoléon fut baptisé le 21 juillet 1771 par son grand-oncle, l’archidiacre Lucien, assisté de l’économe de l’église Gio Balta Diamante. Dans le pathos exaltant la patrie, Napoléon y passe en revue des héros corses (73), parvenus à régner « à force d'intrigues et d'assassinats » (74), et avec cet éclatant défilé, il brosse l'histoire de l'île. Combien d’auteurs ont glosé sur les rêves du petit garçon lors de ces retraites solitaires, rêves de conquête, rêves de gloire, rêves d’empire…. * Alexandre Dumas, Les Frères corses, 1844, La Marge Editions, 1988. La réalité politique corse lui apparaît soudain toute crue. (Les ouvrages consultables à la Bibliothèque Martial-Lapeyre, Fondation Napoléon sont notés : BML) Il faut imposer l'exécution des décrets de l'Assemblée nationale en Corse. J’y répugnais, mais sans que je les susse, beaucoup se trouvèrent placés.» (Cahiers de Sainte-Hélène, mai 1816). Ce sont-là les derniers échos de son ancien enthousiasme inconditionnel pour son île. La consulta d’Orezzo en août 1745 nomma de nouveaux chefs, Ignazio Venturini, Alerio Matra et Gian Pietro Gaffori. Le neveu de Napoléon Ier incarne la modernité. « Ainsi, les Corses ont pu, en suivant toutes les lois de la justice, secouer le joug génois (40) et peuvent en faire autant de celui des Français », écrit-il dans son essai « Sur la Corse », le 26 avril 1786 (41). corsenetinfos – la corse sur internet : belles photos et informations touristiques. Plus loin, au 2 cours du général Leclerc, une riche écossaise, Miss Campbell, fit construire une église anglicane en granit du pays. Une légende veut que la tour soit restée fendue après une tentative d’explosion effectuée par Bonaparte. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Il rêvait « les Corses maîtres chez eux, seuls appelés aux emplois, se gouvernant eux-mêmes et délivrés de tout ce qui rappelait la conquête » (66). Tirant parti de ce site naturel, la cité s’entoura progressivement de remparts accompagnés de puissants bastions. Paoli, totalement investi dans son ambition d'indépendance (68) et Napoléon, républicain pur et dur, rêvant pour l'île d'un avenir plus avantageux et, pour lui-même, plus phosphorescent. Sur la jeunesse de Napoléon en Corse Au retour de celle-ci qui fut un échec total, Bonaparte pris à partie par des marins échappa de justesse à une tentative d’assassinat. Le sentier des Crêtes (1h30) propose une promenade à flanc de montagne depuis le bois des Anglais jusqu’à Vignola. Certaines furent pourtant le lieu d’épisodes marquants de sa destinée. 16 D71, 20218 Morosaglia Issue de l’urbanisme du XIXe siècle qui développa la ville vers le nord, la place Saint-Nicolas fut aménagée grâce aux déblais provenant du percement du tunnel de la voie ferrée. La ville devint le centre politique de la Corse française de 1796 à 1811, prééminence qu’elle perdit quelques années au profit d’Ajaccio, puis qu’elle retrouva durant tout le XIXe siècle. La société corse au XVIIIe n’est pas une société égalitaire, tant s’en faut. L’histoire d’Ajaccio, depuis sa fondation jusqu’à nos jours, y est évoquée à travers les souvenirs d’une même famille. (BML) Alors, a-t-il trop favorisé ses compatriotes en les plaçant aux meilleurs postes? Se définissant comme un lieu de mémoire de l’histoire Corse, il en retrace les épisodes marquants depuis la préhistoire et les célèbres statues menhirs jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale qui fera de l’île le premier département libéré. Apparemment de petite constitution, le bébé fut allaité par sa mère qui s’adjoignit les services d’une nourrice, Camilla Ilari, une robuste campagnarde fille d’un marinier d’Ajaccio dont le futur Empereur se souviendra toute sa vie au point de la coucher sur son testament. Au bout de la rue Saint-Charles, rue Forcioli-Conti, dans ce quartier qui vit grandir Napoléon, s’élève la cathédrale d’Ajaccio. « Le vieux chef qui ne voulait que l'on ne vît que par ses yeux et que l'on ne jugeât que par sa conscience » (92). Après la défaite de Ponte Nuovo, il dut se réfugier dans les montagnes avec d’autres paolistes ainsi que Letizia enceinte de six mois du futur Napoléon. Traditionnelle des moeurs séculaires, la violence est devenue un syndrome définissant la Corse comme une entité ethnique reconnaissable par l'usu corsu où la violence fonctionne comme une méthode d'agir tout instinctive, envenimée par un goût maniaque de la discrétion et un culte paranoïaque du secret. C'était à l'époque où il projetait d'écrire l'his-toire de la Corse. Le Moyen-Age est une période difficile pour la petite île méditerranéenne. Guides touristiques  [Pour préparer un voyage en Corse] Diplomate avisé et adversaire déclaré de l’Empereur, il passa ensuite au service du Tsar de Russie. Souvent envahie, son identité a cependant résisté aux influences extérieures. Après Ponte Nuovo prendre la D71 pour y parvenir. * Paul Arrighi et Francis Pomponi, Histoire de la Corse, Que Sais-Je ?, PUF, 1979. Agostino Giafferi, le chef de la révolte de la Crucetta réprimée férocement par Lucien Bonaparte et le général Casalta, y fut fusillé le 21 février 1798. (Cahiers de Sainte-Hélène, 15 février 1821). C'est un système politique exemplaire qui abrite une société opulente, pacifique et harmonieuse. Ce n’est qu’en 1682 que Giuseppe Bonaparte s’installa dans la maison qui deviendra la casa Bonaparte. * Francis Pomponi (sous la direction de), Mémorial des Corses, Mémorial des Corses, 1981-1982, 6 volumes. Quelle que soit la perfection des institutions de ce dernier, rejetées au nom de l'indépendance, elles n'ont aucune chance d'être perçues comme une autorité unificatrice de la société locale, la seule force de l'unité sociale étant la haine de tous les Corses dressés contre un adversaire commun, l'État colonisateur. La bourrasque de la Révolution à ses côtes, l'île prend le vent. En effet, ce village abrita Napoléon lors de sa fuite en 1793. Il faut d’ailleurs mentionner à cette occasion l’existence de la villa Bacciochi à Ajaccio. • Charles-Marie Bonaparte (1746-1785) Jeune noble corse, il étudie le droit en Italie et en Corse. L’acte de baptême, dont on peut voir une copie dans le Salon napoléonien de l’Hôtel de Ville, est en italien et ne mentionne ni la ville, ni l’église dans lesquelles eut lieu la cérémonie. D’autres lieux parlent en Corse de l’épopée napoléonienne. Et moi aussi, je serai Paoli. Villas privées et hôtels de luxe y attirèrent le tourisme international de Sissi à Joseph Conrad. Le futur Empereur reçut ce nom étrange, que lui-même considérait comme paré « d’une vertu virile, poétique et redondante », en souvenir de l’oncle Napoleone, frère de l’archidiacre Lucien, mort à Corte quelques semaines avant la bataille de Ponte Nuovo. La petite rue Scoliscia monte par degrés jusqu’à la place Gaffori où une statue du héros cortenais tourne le dos à sa maison natale. Victime d'une impor… En fuyant l’île en 1793, Napoléon Bonaparte enterrait son rêve corse pour aller jouer son destin sur une autre scène. © Textes et images Fondation Napoléon – Karine Huguenaud, 1998 ; mise à jour : mai 2019. Elle constitue à elle seule un résumé historique qu’il est particulièrement intéressant de contempler. Un ensemble monumental y a été inauguré le 15 août 1938 à la gloire de Napoléon Ier. Elles vous permettront, tout comme l’ensemble des renseignements pratiques, de réaliser plus facilement cet itinéraire. C’est alors que Pascal Paoli fit son apparition sur la scène de l’histoire insulaire. Faites un don ! * Lorenzi de Bradi, La vrai figure de Bonaparte en Corse, Ernest Flammarion, (1926). Petit garçon vif et turbulent, il avait sur son frère aîné, Joseph, un ascendant complet, au point que bien plus tard, l’Empereur adressera en riant cette remarque à son fils le Roi de Rome alors âgé de deux ans : « Paresseux, à ton âge, je battais déjà Joseph ». L'idée d'indépendance brûle dans toutes les têtes. Il y va de l'honneur de la Corse, l'honneur contre lequel une nation « ne doit jamais rien faire […] car dans ce cas elle serait la dernière de toutes (et) il vaudrait mieux périr » (34). Les Milelli ont abrité dans les années soixante-dix et quatre-vingt une partie de la collection ethnographique de Louis Dozan aujourd’hui exposée au Musée de la Corse à Corte. * Fernand Ettori (sous la direction de), Corse, coll. Il s’agit de l’Impératrice Eugénie qui, lors du retour de Suez en 1869 où elle avait inauguré le canal, s’abrita d’une tempête dans le petit port. Liste des citations de Napoléon Bonaparte classées par thématique. La Citadelle fut construite dès la fondation de la ville en 1492. La corniche du Couchant (1h30) prend son point de départ à 1 km environ avant la tour de la Parata. Même plusieurs. Et la cité qu’un voyageur de l’époque qualifiait de «plus jolie petite ville de la Méditerranée» passa directement sous administration française en 1768 lorsque la Corse fut cédée par Gênes. Issu de la petite noblesse, Napoléon en fut. Menacée par un tel pouvoir, Gênes fit assassiner Gaffori. Il fit voter une Constitution affirmant la souveraineté de la Nation, décréta la séparation des pouvoirs, fit frapper monnaie, réorganisa les tribunaux, institua une petite armée, s’employa à ranimer l’économie ruinée par 25 ans de guerres, ouvrit des écoles publiques dans tous les villages, fonda l’université de Corte et créa un journal. Les cris du mourant, les gémissements de l’opprimé, les larmes du désespoir environnèrent mon berceau dès ma naissance. Des placards sont affichés la nuit par des patriotes, le gouverneur Barrin se voit envoyer des députations dans le but de le contraindre à autoriser le rassemblement des milices. Vue sous cet angle, la narration de Napoléon véhicule la même idéologie. « L'île fut divisée en autant de puissances qu'il y eut de familles (80) qui se faisaient la paix ou la guerre selon leur caprice et leur intérêt » (81). Année de publication : Ne bénéficiant pas de la loi d’amnistie générale, ses biens furent confisqués en 1796 et notamment sa maison d’Ajaccio. Entre méfiance et fougue, les Bastiais sentent basculer leurs anciens codes insulaires. L’implantation d’une colonie génoise au XIIe siècle donna son essor à la ville. Les ruelles étroites et les bâtisses austères construites de façon rudimentaire sur des pentes parfois très raides ont conservé leur aspect villageois. Nous sommes en plein dans le discours nationaliste corse dirigé contre la colonisation éducative (25), juridique et politique. Le nouveau-né fut ondoyé chez lui par autorisation de l’archidiacre Lucien. Forgée par les siècles d'occupation étrangère, la résistance des Corses, acharnée et jamais domptée, imprègne toute la narration de Napoléon. A partir de 1729, quatre insurrections secouèrent l’île et malgré l’intervention de l’Autriche, une consulta (assemblée) réunie à Corte en 1735 proclama l’indépendance nationale. Son émancipation vis-à-vis de la Corse aussi. Le retour peut s’effectuer par la ligne 5 des bus. Les troupes françaises enfermées dans la citadelle furent assiégées pendant quarante jours par les Anglais alliés de Paoli. © Textes et images (sauf mention contraire) Fondation Napoléon – Karine Huguenaud, 1998. Téléphone : 04 95 21 50 57, Musée national de la Maison Bonaparte Et en uniforme ! Les gendarmes s’étant présentés pour opérer l’arrestation J-J. Là, du côté de la mer, se dresse la chapelle des Grecs qui fut aménagée au début du XVIIe siècle et dédiée à la Madonna del Carmine. Téléphone : 04 95 21 07 67, Musée Fesch /Chapelle impériale En dehors des monuments d’Ajaccio et de Corte, peu de villes ou de sites ont conservé le souvenir de Napoléon. Né à Ajaccio, Napoléon a consacré la moitié de sa vie à ses ambitions locales et, loin des rêves impériaux, a sillonné toute la Corse à la recherche d’une réussite que jamais il ne trouva. La Corse semble hors de l'histoire (56). Au niveau du panneau indiquant le village, emprunter le sentier à gauche qui conduit à une vieille demeure traditionnelle en schiste et lauzes, des matériaux typiques de cette région de la Castagniccia si belle à l’automne quand les forêts de châtaigniers se parent de couleurs chatoyantes.